L’accessibilité numérique
accessibilité numérique

L’accessibilité numérique

L’accessibilité numérique fait référence à la capacité des personnes handicapées à utiliser les technologies de l’information et de la communication (TIC) de manière indépendante et équivalente à celle des personnes valides. Cela inclut l’accès aux sites web, aux applications mobiles, aux ordinateurs, aux dispositifs de lecture d’écran, aux synthétiseurs vocaux, et à d’autres technologies similaires. L’accessibilité numérique permet aux personnes handicapées de participer pleinement à la société numérique et d’accéder à l’éducation, au travail, aux soins de santé, à la culture et aux services publics. Quatre principes fondamentaux pour l’accessibilité des contenus Web : perceptible, utilisable, compréhensible et robuste selon la recommandation W3C World Wide Web Consortium.

Cet article présente la norme internationale WCAG (Web Content Accessibility Guidelines), y compris WCAG 2.0, WCAG 2.1 et WCAG 2.2. Les documents WCAG expliquent comment rendre le contenu Web plus accessible aux personnes handicapées selon W3C.

Besoin d’aide pour réduire votre impact écologique ?

Nous abordons les questions en termes de consommation d’énergie, d’émissions de carbone et de consommation d’eau.

Les 10 points de l’accessibilité numérique :

1. Conception accessible

Les technologies doivent être conçues pour être utilisables par le plus grand nombre de personnes possible, y compris celles ayant des besoins spéciaux.

Il existe plusieurs étapes pour rendre la conception d’un site web accessible aux personnes en situation de handicap :

  • Respecter les normes d’accessibilité numérique, telles que les WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) pour s’assurer que les contenus et les fonctionnalités sont accessibles aux personnes handicapées.
  • Utiliser des balises sémantiques : utiliser des balises HTML appropriées pour structurer les contenus et les informations de manière à les rendre compréhensibles pour les utilisateurs et les technologies d’assistance.
  • Prévoir des alternatives pour les contenus multimédias (comme les images, les vidéos, les fichiers audio) pour les utilisateurs qui ne peuvent pas les consulter.
  • Permettre aux utilisateurs de naviguer facilement à travers les contenus et les fonctionnalités du site, y compris les utilisateurs ayant des besoins spéciaux.
  • S’assurer que les textes et les images ont un contraste suffisant pour être lus facilement par les utilisateurs ayant des troubles de la vision.
  • Les utilisateurs doivent pouvoir faire grossir les textes et les images pour les rendre plus lisibles pour les utilisateurs ayant des troubles de la vision.
  • Permettre aux utilisateurs de faire lire les textes à haute voix pour les utilisateurs ayant des troubles de la lecture.
  • Prévoir des fonctionnalités de saisie de commandes vocales à travers les contenus et les fonctionnalités en utilisant des commandes vocales pour les utilisateurs ayant des problèmes de mobilité.
  • Tester régulièrement l’accessibilité du site pour s’assurer qu’il est utilisable par les utilisateurs ayant des besoins spéciaux.
  • Continuer de se perfectionner en matière d’accessibilité en se tenant informé des dernières normes et des meilleures pratiques en matière d’accessibilité.

2. Navigation

Il existe plusieurs façons de permettre aux utilisateurs de naviguer facilement à travers les contenus et les fonctionnalités des sites web et des applications, voici quelques exemples :

  • Disposer d’une barre de navigation claire et intuitive en haut de chaque page du site permet aux utilisateurs de naviguer.
  • Ajouter des liens de navigation clairs et compréhensibles pour permettre aux utilisateurs de naviguer facilement.
  • Mettre e place des boutons de navigation clairs et compréhensibles.
  • Inclure une table des matières pour permettre aux utilisateurs de naviguer facilement à travers les contenus et les fonctionnalités.
  • Insérer une fonction de recherche pour que les utilisateurs puissent trouver rapidement les contenus et les fonctionnalités qu’ils recherchent.
  • Rendre accessible aux utilisateurs de naviguer à travers les contenus et les fonctionnalités en utilisant uniquement le clavier pour les utilisateurs ayant des problèmes de mobilité.
  • Utiliser des labels pour les éléments de formulaire et les boutons pour aider les utilisateurs à les identifier
  • Intégrer des titres de section pour organiser les contenus de manière à les rendre plus compréhensibles pour les utilisateurs et les technologies d’assistance.
  • Inclure des descripteurs d’images pour les images pour permettre aux utilisateurs ayant des troubles de la vision de comprendre le contenu de l’image.
  • Maintenir une structure de navigation relativement similaire sur toutes les pages du site pour aider les utilisateurs à se familiariser avec le site.

3. Contenu

Les contenus doivent être structurés de manière à être compréhensibles par les utilisateurs, cela reprend les éléments dont nous avons parlé ci-dessus ainsi que le fait de maintenir une structure de navigation claire sur toutes les pages du site pour aider les utilisateurs à se familiariser avec le site.

4. Structure

Il existe plusieurs façons de structurer les contenus de manière à ce qu’ils soient intelligibles pour les utilisateurs, par exemples :

  • Organiser l’information de chaque page de façon clair les informations avec des titres et des sous-titres
  • Ajouter des listes à puces, des paragraphes pour organiser les contenus.
  • Créer des tableaux pour organiser les contenus et les informations de manière à les rendre plus compréhensibles pour les utilisateurs, en particulier pour les informations structurées.
  • Utiliser des images pour illustrer les contenus et les informations de manière à les rendre plus compréhensibles pour les utilisateurs.
  • Utiliser des balises sémantiques.
  • Utiliser des descripteurs d’images.
  • Utiliser des liens pour relier les contenus entre eux et les rendre plus compréhensibles pour les utilisateurs.
  • Utiliser des textes alternatifs pour les contenus multimédias (comme les images, les vidéos, les fichiers audio) pour les utilisateurs qui ne peuvent pas les consulter.
  • Utiliser des couleurs de contraste élevé pour être lus facilement par les utilisateurs ayant des troubles de la vision.

5. Interaction

Les interactions doivent être simples et intuitives. Voici quelques conseils :

  • Utilisez des conventions courantes : les utilisateurs s’attendent à ce que le bouton « Envoyer » envoie un formulaire, et le lien « Accueil » renvoie à la page d’accueil.
  • Créer des étiquettes claires : les utilisateurs doivent savoir ce qu’ils peuvent attendre en cliquant sur un bouton ou en suivant un lien.
  • Mettez des icônes pour des actions courantes : les icônes sont souvent plus parlantes que des mots ou bien ajouter des animations pour aider les utilisateurs à comprendre comment les éléments sur le site web sont liés les uns aux autres.
  • Testez avec des utilisateurs réels : La meilleure façon de savoir si votre site est intuitif est de le tester avec des utilisateurs réels et de recueillir leurs commentaires.

6. Feedback

Il existe plusieurs façons de permettre aux utilisateurs de recevoir des informations sur ce qui se passe lorsqu’ils interagissent avec les technologies :

  • Générer de confirmation : lorsque les utilisateurs effectuent une action, ils doivent savoir si cela a fonctionné ou non. Des messages de confirmation peuvent leur indiquer que leur action a été enregistrée avec succès.
  • Afficher des messages d’erreur : Des messages d’erreur clairs et utiles peuvent les aider à corriger leur erreur.
  • Utilisez des notifications pour informer les utilisateurs des mises à jour ou des événements importants sans qu’ils aient besoin de quitter l’application ou le site web.
  • Donner accès à des indicateurs de progression pour que les utilisateurs puissent savoir où en est la progression. Des indicateurs de progression peuvent leur donner une idée de combien de temps il reste avant la fin de l’opération.
  • Les utilisateurs doivent comprendre comment utiliser les fonctionnalités de votre application ou site, des guides de démarrage peuvent les aider à comprendre les fonctionnalités rapidement et efficacement.

7. Compatibilité avec les technologies d’assistance

Les technologies doivent être compatibles avec les technologies d’assistance utilisées par les personnes handicapées, telles que les lecteurs d’écran, les synthétiseurs vocaux et les claviers adaptatifs. Il est important de tester régulièrement les fonctionnalités de votre site ou application avec ces technologies pour s’assurer qu’elles fonctionnent correctement.

  • Il est également important de tenir compte de l’accessibilité numérique dès la conception de votre site ou application pour éviter les coûts supplémentaires d’adaptation ultérieure.

8. Personnalisation

Les utilisateurs doivent pouvoir personnaliser les technologies pour répondre à leurs besoins spécifiques.

Cela peut inclure la possibilité de changer la taille de la police, la couleur de l’arrière-plan, les préférences de navigation et les paramètres de notification. Les utilisateurs doivent également pouvoir personnaliser les options de contraste élevé ou les options de lecture à voix haute.

9. Accessibilité numérique des documents

Les documents doivent être accessibles aux personnes handicapées, y compris les documents électroniques. Cela signifie qu’ils doivent être conçus de manière à être lisibles par des technologies d’assistance telles que les lecteurs d’écran et les synthétiseurs vocaux. Les documents doivent également être conçus de manière à être utilisables par les utilisateurs ayant des incapacités visuelles ou motrices, par exemple en utilisant des couleurs de contraste élevé, des polices lisibles et des tailles de police réglables.

10. Soutien

Les utilisateurs doivent avoir accès à un soutien technique pour utiliser les technologies. Cela peut inclure des options de soutien en ligne, telles que des guides d’utilisation, des FAQs et des forums de discussion, ainsi que des options de soutien par téléphone ou par e-mail. Il est important de fournir un soutien multilingue pour les utilisateurs qui ne parlent pas la langue principale de l’application ou du site.

  • Il est également important de fournir des mises à jour régulières pour corriger les erreurs et améliorer les fonctionnalités de l’application ou du site. Les utilisateurs doivent également pouvoir signaler les problèmes et les demandes de fonctionnalités pour améliorer le produit.
  • Enfin, donner accès à un soutien technique adéquat est crucial pour maintenir la satisfaction des utilisateurs et leur fidélité à l’application ou au site. Il est donc important de se concentrer sur la qualité de ce soutien pour éviter les retours négatifs.

11. Évaluation 

Les technologies doivent être évaluées régulièrement pour s’assurer qu’elles sont accessibles aux personnes handicapées. Il est important de vérifier que les technologies respectent les normes d’accessibilité web telles que les normes WCAG et les normes PDF/UA pour les documents PDF. Il est également important de tester les technologies avec des technologies d’assistance pour s’assurer qu’elles sont utilisables par les personnes handicapées.

  • L’évaluation de l’accessibilité numérique peut être effectuée à travers des outils automatisés et manuels, ainsi que par des personnes ayant des incapacités. Les résultats de l’évaluation doivent être utilisés pour identifier les problèmes et les corriger pour rendre les technologies plus accessibles. Il est important de continuer à évaluer l’accessibilité au fil du temps pour s’assurer que les technologies restent abordables aux personnes handicapées.

Pour aller plus loin :