Comment la virtualisation des serveurs maximise l’efficacité des serveurs ?

août 29, 2023
Comment la virtualisation des serveurs maximise l’efficacité des serveurs ?
post

Comment la virtualisation des serveurs maximise l’efficacité des serveurs ?

À l’ère numérique où l’efficacité, la durabilité et la performance sont devenues des impératifs pour les entreprises et les organisations, la gestion des infrastructures informatiques joue un rôle crucial. Dans cet univers en constante évolution, trois stratégies émergent comme des piliers fondamentaux pour maximiser l’efficacité des serveurs : la réduction au nécessaire des logs, la virtualisation des serveurs et l’optimisation de l’efficacité énergétique. Dans cet article, nous explorerons en détail chacun de ces aspects, mettant en évidence leurs avantages, leurs méthodes de mise en œuvre et leur impact sur les performances, la sécurité et l’environnement. De la maîtrise des flux de données à la consolidation de l’infrastructure et à la réduction de l’empreinte énergétique, plongeons-nous dans l’art de tirer le meilleur parti de nos serveurs tout en adoptant des pratiques responsables pour un avenir numérique durable.

Sommaire

Besoin d’aide pour l’utilisation d’un serveur web ?

Si vous avez besoin d’en savoir plus ou d’améliorer l’utilisation de votre serveur internet, Ethiko peut le faire pour vous. 

Réduire au nécessaire les logs des serveurs

La gestion efficace des logs des serveurs, tels que les logs web, applicatifs et de base de données, est cruciale pour éviter les problèmes de performances, de stockage et de gestion. Pour ce faire, il est essentiel de configurer judicieusement les niveaux de log, en choisissant soigneusement les niveaux pertinents comme “information”, “warning“, “error” et “debug“. Il est recommandé de désactiver les logs redondants, d’utiliser la journalisation conditionnelle et de garantir que les erreurs au niveau “error” sont enregistrées avec des informations détaillées.

En réduisant le volume d’informations enregistrées, la sélection précise des données à tracer est essentielle. Pour cela, identifiez les informations essentielles pour le bon fonctionnement de l’application, évitez les données excessives et protégez les informations sensibles. Mettez en place une rotation des logs pour gérer la croissance constante de ces fichiers, en définissant une politique claire pour le renommage, la création de nouveaux fichiers et la gestion des anciens. Assurez-vous de définir une durée de rétention appropriée en tenant compte des exigences légales, opérationnelles, de rotation des logs et de sécurité.

Le filtrage des événements redondants permet de maintenir la qualité des logs en éliminant les informations répétitives. Pour cela, identifiez les modèles récurrents, les événements peu pertinents et utilisez des critères de filtrage ainsi que des filtrages temporels. Pour optimiser cette démarche, l’agrégation des logs à l’aide d’outils de gestion des logs est recommandée. Ces outils offrent une collecte centralisée, un filtrage dynamique, une analyse avancée, une corrélation d’événements, des visualisations conviviales, une réduction des données redondantes et une personnalisation de la rétention. L’automatisation et la maintenance continue sont essentielles pour une gestion durable des logs. Une évaluation régulière garantit l’efficacité de ces stratégies.

Privilégier la virtualisation des serveurs

Un serveur virtualisé est un serveur informatique physique qui a été divisé en plusieurs machines virtuelles. Chaque machine virtuelle (VM) est un environnement informatique isolé qui fonctionne de manière indépendante, comme si elle était un serveur physique distinct.

La virtualisation des serveurs est réalisée à l’aide d’un logiciel de virtualisation, tel que VMware, Hyper-V ou VirtualBox, qui permet de créer des machines virtuelles sur un seul serveur physique. Chaque machine virtuelle dispose de son propre système d’exploitation, de ses propres ressources système, de son propre espace disque et de ses propres applications.

Les serveurs virtualisés sont largement utilisés dans les centres de données et les environnements de cloud computing, où ils permettent de maximiser l’utilisation des ressources informatiques, de réduire les coûts et de simplifier la gestion des infrastructures informatiques. Le cloud computing est un modèle de prestation de services informatiques via Internet. Il permet à des utilisateurs d’accéder à des ressources informatiques, comme des serveurs, des applications, des stockages, des bases de données, etc. à la demande et de manière évolutive, sans avoir à gérer directement l’infrastructure. 

Impacts des serveurs virtualisés

La virtualisation des serveurs peut contribuer à réduire la quantité de déchets électroniques (DEEE) générée par les entreprises. En effet, lorsque des entreprises utilisent des serveurs physiques, elles ont souvent tendance à surdimensionner leur infrastructure afin de faire face à des pics de demande ou pour éviter les temps d’arrêt. Cela peut entraîner une surutilisation de l’infrastructure, une consommation d’énergie élevée et une obsolescence rapide du matériel, ce qui peut à son tour générer une grande quantité de DEEE.

En revanche, l’utilisation de serveurs virtualisés permet aux entreprises de consolider leur infrastructure en utilisant un nombre réduit de serveurs physiques pour héberger plusieurs machines virtuelles. Cela permet d’optimiser l’utilisation des ressources et de réduire la consommation d’énergie, tout en offrant une flexibilité et une évolution constante. De plus, l’utilisation de machines virtuelles peut faciliter la migration vers des serveurs plus performants ou plus économes en énergie, ce qui permet de prolonger la durée de vie utile des équipements.

Les avantages de la virtualisation des serveurs

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la virtualisation des serveurs peut être avantageuse :

  1. Maximisation de l’utilisation des ressources : La virtualisation permet de faire tourner plusieurs machines virtuelles sur un seul serveur physique, ce qui permet de maximiser l’utilisation des ressources du serveur et de réduire les coûts.
  2. Isolation des applications : Les machines virtuelles sont isolées les unes des autres, ce qui signifie que si une machine virtuelle tombe en panne, cela n’affectera pas les autres machines virtuelles fonctionnant sur le même serveur.
  3. Flexibilité : Les machines virtuelles peuvent être facilement déplacées d’un serveur à l’autre, ce qui permet aux administrateurs de gérer efficacement les ressources informatiques de leur entreprise.
  4. Facilité de gestion : La gestion d’un grand nombre de serveurs physiques peut être complexe et fastidieuse. Les machines virtuelles sont plus faciles à gérer, car elles peuvent être gérées à partir d’un seul emplacement.
  5. Réduction des temps d’arrêt : Si une machine virtuelle tombe en panne, elle peut être rapidement répliquée ou déplacée vers un autre serveur, ce qui réduit les temps d’arrêt et assure une disponibilité maximale des applications critiques.  

Optimiser l'efficacité énergétique des serveurs

Choisir des équipements peu énergivores est un moyen efficace de réduire la consommation électrique des serveurs. Il est important de prendre en compte la consommation électrique des composants clés, tels que les processeurs, les disques durs, les cartes réseau et les blocs d’alimentation, lors de la sélection des équipements.

Les processeurs économes en énergie sont généralement dotés d’une technologie de gestion de l’alimentation qui leur permet de réduire leur consommation d’énergie lorsqu’ils ne sont pas utilisés à pleine capacité. Les disques durs à faible consommation d’énergie peuvent être sélectionnés pour réduire la consommation électrique du stockage de données. De même, les blocs d’alimentation haute efficacité peuvent être utilisés pour minimiser les pertes d’énergie et réduire la consommation électrique globale des serveurs. Les cartes réseau à faible consommation d’énergie peuvent également être sélectionnées pour réduire la consommation électrique du réseau.

Comment choisir des équipements peu énergivores ?

Le choix d’équipements peu énergivores est un élément clé pour réduire la consommation d’énergie dans un environnement informatique. Voici quelques éléments à prendre en compte pour choisir des équipements peu énergivores :

  1. Consommation d’énergie en mode veille : Vérifiez la consommation d’énergie en mode veille de l’équipement. Les équipements qui consomment très peu d’énergie en mode veille sont préférables, car la plupart des équipements passent la majeure partie de leur temps en mode veille.
  2. Efficacité énergétique : Les équipements qui sont certifiés ENERGY STAR sont conçus pour être économes en énergie. Ils sont conçus pour être plus efficaces énergétiquement, avec des fonctionnalités telles que la gestion de l’alimentation et la consommation d’énergie réduite.
  3. Puissance de traitement : L’efficacité énergétique de l’équipement peut également dépendre de la puissance de traitement qu’il offre. Les équipements plus performants consomment souvent plus d’énergie. Il peut être judicieux de choisir un équipement moins puissant mais plus efficace sur le plan énergétique.
  4. Caractéristiques de l’équipement : Les fonctionnalités de l’équipement peuvent également influencer sa consommation d’énergie. Par exemple, un écran LCD consomme moins d’énergie qu’un écran CRT. Un ordinateur portable est souvent plus efficace énergétiquement qu’un ordinateur de bureau.

Comment optimiser l'efficacité énergétique des serveurs ?

Il existe plusieurs façons d’optimiser l’efficacité énergétique des serveurs d’un site web : 

  1. Utiliser des serveurs à faible consommation d’énergie : Choisir des serveurs dotés de processeurs économes en énergie et de disques durs à faible consommation d’énergie pour réduire la quantité d’électricité utilisée.
  2. Optimiser les réglages de l’alimentation : Ajuster les paramètres de l’alimentation des serveurs pour économiser de l’énergie. Par exemple, configurer les modes d’économie d’énergie et de gestion de l’alimentation pour réduire la consommation d’énergie lorsque les serveurs sont inactifs.
  3. Utiliser la virtualisation : Utilisez la virtualisation pour regrouper plusieurs serveurs sur une même machine physique. Cela permettra de réduire la consommation d’énergie globale en évitant la nécessité de maintenir plusieurs machines distinctes.
  4. Mettre à jour les logiciels : S’assurer que les logiciels sur les serveurs sont à jour, car les mises à jour peuvent inclure des améliorations de l’efficacité énergétique.
  5. Optimiser le refroidissement : Refroidir les serveurs de manière efficace en utilisant des techniques telles que l’isolation thermique, la ventilation et la gestion de la température ambiante.
  6. Éteindre les serveurs inutilisés : Pour économiser de l’énergie lorsque cela est possible. 

Installer le minimum requis sur le serveur

Pour optimiser le fonctionnement de votre serveur et réduire au nécessaire les ressources consommées, il est impératif d’adopter une approche d’installation minimaliste. Cela signifie que vous devriez désinstaller tous les services et logiciels qui ne sont pas absolument indispensables au bon fonctionnement de votre site ou de votre application. Lorsqu’un serveur est configuré avec des services non nécessaires, il en résulte une utilisation inutile des ressources, de l’espace disque et de la puissance de calcul. Ces services superflus peuvent également augmenter le risque de failles de sécurité, car chaque logiciel supplémentaire installé peut potentiellement introduire de nouvelles vulnérabilités.

La première étape consiste à identifier les services dont vous avez réellement besoin pour faire fonctionner votre site ou votre application de manière optimale. Il s’agit généralement des services de base tels que le serveur web, la base de données, et d’autres éléments nécessaires à votre application spécifique. Toutefois, des services tels que les serveurs de messagerie, les serveurs FTP ou les serveurs de jeu peuvent ne pas être essentiels et peuvent donc être désinstallés.

Une fois que vous avez identifié les services inutiles, procédez à leur désinstallation de manière méthodique. Assurez-vous de suivre les procédures recommandées pour la désinstallation de chaque service, afin d’éviter tout impact sur les services critiques en cours d’exécution. Vérifiez attentivement que tous les services critiques restent opérationnels et que votre site fonctionne correctement.

En adoptant une approche minimaliste en matière d’installation de logiciels sur votre serveur, vous réduisez non seulement la consommation de ressources, mais vous améliorez également la sécurité en réduisant les points d’entrée potentiels pour les cyberattaques. De plus, une configuration allégée facilite la maintenance, les mises à jour et la gestion générale de votre serveur. 

Pour aller plus loin :

Rechercher un article
Les plus consultés